Chansons pour Sigmar Polke

(extraits chansons pour Sigmar Polke)

Chansons de toile du XXème siècle.
Avec la « vocaliste » Claire Delgado Boge et la pianiste Laurence Garcin, la théâtralité picturale de POLKE prend vie et sons, à travers un programme éclectique réunissant des musiques populaires ou plus rares du XXème siècle données avec en toile de fond la projection d’œuvres figurant dans l’expositions de POLkE.
Ainsi la voix de soprano de Claire Delgado Boge s’adapte et mute selon les oeuvres : avec les goualantes de Kurt Weill c’est un peu la voix de Lotte Lenya que l’on entend. Dans une chanson d’Elvis Presley interprétée avec une tendre ironie, c’est Juliette Gréco que l’on imagine. Mais pour les mélodies de Messiaen, on est dans le Lyrique le plus classique…Il faut pourtant attendre la musique de John Cage pour entendre les correspondances les plus étonnantes. Les extraits pour piano de Four Walls font écho à la toile « Les ciseaux » : au silence demandé par le compositeur, L Garcin impose par cinq fois ses mains devant le clavier. La marche grotesque et brutale de Four Walls VIII s’impose à nos oreilles alors que les protagonistes du tableau « Mains » semblent pouvoir se protéger de quelque horrible vision…
Gilles Mathivet,  Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, janvier 2014